Les Livres Audio

A l’heure actuelle, un gros débat fait rage parmi les lecteurs : papier ou ebook ? Malheureusement, beaucoup oublient d’évoquer le troisième média, le livre audio. Mais est-ce vraiment un livre ? On peut se poser la question. Pour moi, la réponse est « oui et non ».

On peut le considérer comme un livre car, à la base, cela reste un texte d’oeuvre littéraire lu. Mais, si le narrateur est repoussant ? ou s’il est captivant ? C’est donc plus une pièce de théâtre, un jeu d’acteur dans ce cas. Le rôle du le ou des narrateurs ont clairement leur importance. Cela peut nous amener, nous lecteurs (?), vers une oeuvre car la voix qu’on entend nous donne envie de connaitre l’histoire. Et bien entendu, un auteur que l’on aime peut ne pas nous plaire car la voix qui transporte son texte ne nous atteint pas.

Bien entendu, on ne peut pas parler de bon ou mauvais narrateur. Les éditeurs spécialisés dans le domaine font appel à des professionnels. Par contre, il est rare d’avoir autant de narrateur/acteur que de personnages dans le livre. Dans la plupart des livres audio, il s’agit du même narrateur qui tente plusieurs voix différentes avec plus ou  moins de succès (là encore c’est très subjectif) pour dissocier les personnages dans les dialogues. D’ailleurs, les voix différentes, les intonations apportent beaucoup de vie dans les dialogue et donc dans la narration… oui, comme au théâtre.

Malheureusement, le livre audio souffre d’un gros défaut. Son prix est généralement supérieur à la version papier. Il coûte plus cher à la conception. Mais alors pourquoi les livres audio ? Pour qui ? La première réponse est simple, pour ceux qui ne savent pas ou ne peuvent pas lire : enfants, analphabètes, aveugles. Pour ma part, ce n’est aucun des trois. Je le trouve beaucoup plus confortable que n’importe quel autre support lorsque je me déplace, transports en commun et surtout voiture.

A titre personnel, le livre audio possède une place particulière. Je n’aimais pas la lecture jusqu’à il y a six ans. Un jour que j’avais un voyage de cinq heures en voiture, seul. Je me suis dit « pourquoi ne pas m’occuper l’esprit avec une histoire ? » Je n’ai pas vu le voyage défiler. Depuis, les histoires m’ont redonné goût à la lecture (car tous les ouvrages ne sont pas disponibles en audio) et maintenant à l’écriture. Désormais, j’ai toujours un livre en cours en audio et un autre en papier ou ebook (oui, je n’ai pas non plus de réponse sur le meilleur ou le moins bon de ces deux supports).

Finalement, je ne peux que vous conseiller de tenter l’expérience. Cela peut paraître étrange les premières minutes, mais n’abandonnez pas tout de suite. C’est un magnifique support culturel, parant à toutes les situations.

Actuellement, l’offre des livres audio est de plus en plus étoffée grâce aux éditions Audiolib, VDB et Sixtrid. Je suis désolé pour ceux que j’oublie mais ce sont mes trois fournisseurs en polar et thriller.

Camilla Läckberg – La vie à Fjällbacka

Ceux qui me connaissent savent que je suis un grand amateur des oeuvres de Maxime Chattam, Franck Thilliez ou Henri Loevenbruck. Ces trois auteurs français sont en haut de ma liste je suis une groupie (tiens, c’est drôle le troisième sait jouer du piano… désolé). Mais parmi toute cette noirceur, une jeune femme venant du froid apporte un peu de fraîcheur dans ma bibliothèque : Camilla Läckberg.

Dans son oeuvre, la ravissante brune aux yeux bleus (j’avoue, j’ai un faible pour cet assemblage) nous fait découvrir une partie du quotidien des habitants de Fjällbacka, station balnéaire suédoise. C’est à travers 8 livres publiés à ce jour que l’on suit les aventures d’Erica Falck, romancière à succès trop curieuse, et de Patrick Hedström, policier et héros local.

Mais que trouve-t-on dans ces livres ? De l’hémoglobine ? Oui, un peu, car il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un polar à la base. Mais pas seulement. Dans une petite commune, les murs ont des oreilles, tout ce sait. Donc tout s’écrit. On est avec les habitants de Fjällbacka, leur travail, leur quotidien, leurs histoire de famille… Si j’avais une comparaison à faire avec des oeuvres à succès, je dirais qu’on se trouve en présence d’un mix de Les Expert et Desperate Housewives. C’est très malin au final,  car les amateurs de l’un ne sont pas forcément les amateurs de l’autre et tous s’y retrouvent. Personnellement, j’apprécie cette petite vie de clocher. Cela me détend entre d’autres auteurs plus hard.J’ai l’impression de faire une pause. De plus, l’écriture est simple et efficace. En synthétisant tout cela, et sans aucun préjugé sexiste, on est dans quelque chose de purement féminin.

De plus, à travers tous ces textes, Camilla Läckberg aborde certains sujets sensibles de notre société actuelle : télé-réalité, violences conjugales, homosexualité, la maladie,… Elle donne un point de vue, certainement le sien, mais n’est jamais moraliste. Son but reste tout de même le divertissement.

Finalement, c’est bien entendu une lecture que je conseillerai, pourquoi pas comme première expérience de roman polar. Par contre, il est essentiel de s’attaquer à la saga en respectant l’ordre de parution des livres. Les personnages sont récurrents et tout le background suit une chronologie stricte. Je vous ai glissé ci-dessous l’ordre de sortie des ouvrages. En tout cas, je fais partie des lecteurs qui attendent le prochain avec impatience.

Bonne lecture à tous !!!!

camilla

Parution des oeuvres aux éditions Actes Sud :

  1. La Princesse des Glaces
  2. Le Prédicateur
  3. Le Tailleur de Pierre
  4. L’Oiseau de Mauvaise Augure
  5. L’Enfant Allemand
  6. La Sirène
  7. Le Gardien de Phare
  8. La Faiseuse d’Anges

Vous pouvez aussi retrouver tous ces romans en version audio aux éditions Audiolib.

N.B. : il ne s’agit pas de la liste exhaustive des oeuvres de Camilla Läckberg mais uniquement celles autour de la station balnéaire de Fjällbacka.