Millenium 4 « ce qui ne me tue pas » – David Lagercrantz

Le retour de Mikael Blomqvist et Lisbeth Salander a mis le feu chez les fans de la trilogie Millenium de Stieg Larsson. Mais, avons-nous là un vrai retour gagnant ou juste une tentative de surfer sur la vague ?

millenium4

Comme certains artistes, Stieg Larsson fait partie des auteurs qui n’ont connu le succès qu’après leurs décès. L’héritage de l’écrivain suédois n’a pas laissé de marbre la communauté des lecteurs de policiers. La trilogie Millenium met en scène un journaliste d’investigation dupé et une jeune fille hackeuse et asociale au passé douloureux. Le duo improbable de ces personnages aux antipodes est certainement la base de cette renommée. Il n’est bien entendu hors de question d’exclure la qualité de l’intrigue et des rebondissements qui sont généralement des facteurs essentiels dans ce genre d’ouvrage. Tout cela aussi permis de découvrir l’oeuvre adaptée au cinéma par une équipe suédoise, puis américaine. Une adaptation française en B.D. a aussi été réalisée.

Mais revenons au sujet, à savoir cette suite. Elle n’a pas été écrite par le regretté Stieg Larsson mais par un autre auteur scandinave : David Lagercrantz. En tant que fan de la saga, je me suis dit que cela ne devrait pas changer énormément de choses car la suite avait été validé par les héritiers de l’auteur original. Pourtant, certains indices auraient dû me mettre la puce à l’oreille. Notamment le fait que cet auteur du quatrième volet était surtout connu pour sa biographie sur Zlatan Ibrahimovic. Non pas que l’écriture soit mauvaise – je ne me permettrai pas de juger un livre que je n’ai pas lu – , mais on ne peut pas dire que l’on beigne dans un genre littéraire proche de Millenium. Sans parler du fait qu’écrire sur un des joueurs de football les plus populaires de la planète va automatiquement apporter une visibilité et un succès économique, un peu comme écrire la suite d’une saga épique en fait. Malgré tout cela, je me suis lancé dans cette histoire sans aucun a priori et j’ai opté pour la version audio éditée chez AudioLib, dont la lecture d’Emmanuel Dekoninck est excellente.

Le postulat de départ est quasiment le même que le premier ouvrage de la série. Le magazine Millenium risque de mettre la clé sous la porte et Mikael Blomqvist est à la recherche d’un reportage qui le placera en haut de l’affiche. A la différence qu’il a des doutes sur ses motivations. Pourquoi pas, passons. Le thème principal traité est l’autisme. Sujet délicat et complexe mais bien développé. Dommage qu’il ne soit que trop peu au profit d’éléments qui font le succès des scénaristes hollywoodiens : violences conjugales et Lisbeth Salander qui se prend pour Rambo. C’est surtout cette dernière approche qui m’a déçu car il a transformé la saga policière en saga action, un peu comme si Mark Knopfler – guitariste des Dire Straits – se mettait à faire que de la pop-music. Nous sommes donc loin de l’esprit originel de la trilogie. J’ai aussi noté quelques incohérences dans le scénario, ou tout du moins des raccourcis qui m’ont étonné par leur faible probabilité.

Au final, je ne dirai pas que c’est un mauvais livre car je n’ai pas cette prétention. Par contre, en tant que fan de l’oeuvre originale, je suis déçu du virage pris plus basé sur l’action que sur l’enquête. On est passé d’une histoire qui se déroule sur plusieurs mois à une histoire sur quelques jours. L’objectif est-il d’attirer un lectorat plus large ? Je ne sais pas. Mais ce dont je suis sûr, c’est que cette suite ne restera pas dans ma mémoire. j’espère que la suite en version B.D. sur laquelle Sylvain Runberg travaille en ce moment sera plus fidèle à l’original. Mais il va falloir patienter car le projet ne fait que démarrer.

2 réflexions sur “Millenium 4 « ce qui ne me tue pas » – David Lagercrantz

  1. Bonjour,
    Alors que je faisais des recherches sur Millénium 4 « Ce qui ne me tue pas », dans le cadre de mes études, je suis tombée sur votre article. Je me demandais comment vous vous êtes procuré le livre. Est-ce un achat de votre part, un emprunt (bibliothèque, ami…) ou la maison d’édition Actes Sud aurait pu vous l’envoyez?
    Dans le cas ou la dernière option serait la bonne, pourriez-vous m’indiquez des informations sur comment vous avez pu obtenir le livre, à quelle occasion, si il y avait un mot de la part de la maison d’édition vous indiquant quelconques informations, etc…
    Je vous remercie d’avance de votre réponse,

    Cordialement

    Fanny

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s